Les écologistes dénoncent un passage en force d’EDF et Areva pour faire homologuer la cuve défectueuse de Flamanville

C’est une affaire qui empoisonne la filière nucléaire française depuis des mois : la découverte de défauts dans l’acier de la cuve du futur réacteur EPR de Flamanville, ainsi que dans de nombreuses autres pièces forgées au Creusot. Après bien des délais, l’Autorité de sûreté nucléaire pourrait rendre, fin juin, un premier avis favorable à EDF et Areva, ouvrant la voie à l’inauguration du réacteur EPR de Flamanville en 2019. Les écologistes dénoncent les pressions exercées sur l’Autorité par le lobby nucléaire, et la manière dont EDF et Areva ont tenté de la mettre devant le fait accompli